23.8.05

O Palácio Encantado da Memória

Chaque être humain, n'importe qui, sans doute, conserve un souvenir de quelque chose qui lui est arrivé et qu'il considère, ou qu'il a tendence à considérer, comme fantastique, extraordinaire, quelque chose qui sort du rang, presque de merveilleux, que ce soit un rêve, une rencontre, une prédiction, un pressentiment ou quelque chose de ce genre.

Dostoievski, L'Adolescent, (Babel, 1998), vol. 2, p. 121

Sem comentários: