5.8.07

"L'Intranquille"


Lx, Campo Pequeno

Lisbonne, une ville ocre avec une grande ouverture de ciel, des tramways sonores et des taxis verts. Alfama, l'ancienne citadelle arabe surplombant le Tage, est plantée sur une colline. Dédale de rues, de couleurs, de senteurs.
Et puis deux cafés anciens, élégants. Le premier sous les arcades de la place du commerce, face au débarcadère, l'autre, à cinq minutes de là, en remontant vers le nord, le Brasileira, près de la place Camoëns. Fernando Pessoa les fréquentait. Je me suis assis à chacune des tables pour être certain de me trouver quelques instants à sa place.


Yves Simon, La Manufacture des Rêves, (Paris, Grasset, 2003), p.212

3 comentários:

double je disse...

belle lecture sur les traces de Pessoa.

Bises à bientôt Helena

Helena disse...

merci Elisanne
bises

GdB disse...

Très curieuse photo...neigeuse.