29.8.07

la mort


Père-Lachaise, 14/08/2007

La Mort avec ses attributs qui sont la faux et de
squelette ricaneur
s'amuse en tes yeux, peuple
et danse
ainsi que la Tornade
au-delà des balles, des haines et des larmes :
elle ne connaît rien,
aucune liberté,
et pas un oriflamme ;
t'effleure et t'effeuille,
la pulvérise ; elle passe,
passe et repasse,
par ta voix, tes pas, tes amours,
tes joies, tes pleurs, tes terreurs… .


M. Khaïr-Eddine, Mémorial, (Paris, Le Cherche Midi, 2000),p.26.

Sem comentários: