2.9.07

don't worry #2






Sur le canal saint martin
L’idée lui plaisait bien
De fumer sa dernière cigarette
La dernière et il arrête

Sur le canal saint martin
Dans la fumée qui s'élevait
Il revit des instants oubliés
En fait il arrêterait demain

Il se rappelle d'un samedi soir
Quand déjà un peu trop tard
Il avait raccompagné Sophie
À pieds... jusque dans son lit

Il disait "je peux fumer ?"
Elle répondait "je ne me sens pas bien"
L’odeur de la fumée oubliée
Elle voulait le voir rester jusqu'au matin

Sur le canal saint martin
L’idée lui plaisait bien
De fumer sa dernière cigarette
La dernière et il arrête

Sur le canal saint martin
Dans la fumée qui s'élevait
Il revit des instants oubliés
En fait il arrêterait demain

Il repense à ce matin très froid
Evelyne Dhéliat avait dit juste pour une fois
Alors qu'il attendait son train
De l'autre côté du quai, il la regardait

Il songe aux rencontres avortées
Le choix maladroit du wagon enfumé
Aux regards jetés timidement
Puis se convaincre qu'elle ne le regardait
pas vraiment

Sur le canal saint martin
L’idée lui plaisait bien
De fumer sa dernière cigarette
La dernière et il arrête

Sur le canal saint martin
Dans la fumée qui s'élevait
Il revit des instants oubliés
En fait il arrêterait demain

Il se souvient d'un soir de juin
Dans un café à l'angle de la rue d'Antin
Dans l'idée de se déclarer à un bonnet 85C

Quand surpris par son regard entreprenant
Le serveur et l’entrée au mauvais moment
Puis les cafés et l'addition
Vous repartiez ni oui, ni non

Sur le canal saint martin
L’idée lui plaisait bien
De fumer sa dernière cigarette
La dernière et il arrête

Sur le canal saint martin
Dans la fumée qui s'élevait
Il revit des instants oubliés
En fait il arrêterait demain



© Julien Saurel

musique: goldo

Sem comentários: