10.6.06

Cabinet de curiosités/cabinet of curiosities (2)


AGRANDISSEMENT
















DE LA















petite COLLECTION DE

SYMBOLES PHALLIQUES




ENRICHIE D'UNE petite RÉFÉRENCE BIBLIOGRAPHIQUE

Freud, L'interprétation des rêves, (Paris, PUF, 1996).

Tout objet longiligne, effilé ou même pointu est le symbole "manifeste" de l'organe sexuel mâle, et tout objet rond ou creux est le symbole, tout aussi "manifeste", de l'appareil génital féminin.


Othilie Bailly, Dictionnaire des fantasmes et des rêves secrets, (Garancière, Paris 1987):

"Les souliers à talons hauts sont un symbole du phallus" (p. 34) et "la fourrure est le symbole de la toison pubienne." (p. 54)

"La souris, le rat, le mulot, le loir... appartiennent au groupe des symboles phalliques: leur longue queue est le "substitut" du phallus et le trou dans lequel ils "rentrent" l'ouverture du sexe féminin." (p. 78)

"Les nez "pointus" ou en forme de trompe de certains animaux comme les fourmiliers, les éléphants, peuvent aussi procurer - sans aller jusqu'à l'hystérie - un sentiment de malaise chez certaines femmes. Ce sont, de même, des symboles phalliques. On les retrouve facilement dans les rêves." (p. 79) - "

"La clé est un symbole phallique. Perdre ses clés c'est vouloir rester fermé, refuser de s'ouvrir, donc refuser la pénétration . Kathy pourrait aussi perdre ses cigarettes ou ses ciseaux, autres symboles du pénis ." (p. 101)


"BAGUETTE: symbole phallique. Aimer jouer avec une baguette ou en rêver signifie, pour l'homme, le désir de montrer sa virilité (macho, fantasme de l'exhibitionnisme) et, pour la femme, le désir de tenir entre ses mains un sexe masculin ." (p. 162)

"BOTTES: Symbole sexuel de la virilité (le soldat, le chasseur... portent des bottes). Les bottes tiennent un rôle important dans le sadisme et le masochisme en étant le symbole de la supériorité et de l'autorité ("Je l'écraserai sous ma botte"). Pour l'homme: en faire porter par sa partenaire est un fantasme d'hermaphrodisme (la femme bottée excite le côté féminin de sa bisexualité). Pour la femme, en porter est un plaisir sexuel exaltant ce même côté bisexuel: dominer "virilement" l'homme." (p. 166)

"BRANCHES (casser des branches au cours d'une promenade ou en rêve). Pour l'homme comme pour la femme, désir onanique."(p. 166)



Sem comentários: