9.11.10

Rainy days





La pluie est le mot de passe de ceux qui ont le goût pour une certaine suspension du monde. Dire que l’on aime la pluie, c’est affirmer une différence.

(...)

La pluie confirme mes sentiments. Certains amours ne lui ont pas résisté; leurs couleurs mal fixées ont été délavées. La pluie agit tel le révélateur du photographe qui, sous la lumière rouge, porte l'image à la vie. Elle achève la cristallisation.
(...)
La pluie est le dernier moyen que la Nature a trouvé pour se manifester dans nos villes. Le chêne n'enjambe pas les buildings, le caribou se ferait écraser sur l'autoroute et la cigogne désespère de construire son nid sur les poteaux électriques. La pluie est l'ambassadrice du végétal, de l'animal et du minéral auprès de notre civilisation ; elle défend leurs intérêts et, si les offenses se font trop importantes, les venge.
(...)
La pluie accompagne la gravitation, et la dessine. La chute est, au même titre que la fractale, une forme que l'on trouve partout dans la nature. Il suffit d'observer: de nos dents de lait à la pomme de Newton, tout tombe.
Un jour, les astrophysiciens découvriront l'évidence: la pluie, en tombant sur la Terre, la pousse et la fait tourner. Elle est responsable de la rotation du globe terrestre sur lui-même et autour du Soleil.


Martin Page, De la Pluie, (Ramsay, 2007),pp. 15,17, 79.

Sem comentários: