21.5.09

La Rêveuse d'Ostende




« La mer du Nord avait des couleurs d'huître, du vert-brun des vagues au blanc nacré de l'écume ; ces teintes altérées aux nuances précieuses, alambiquées, me reposaient de mes éclatants souvenirs de Méditeranée, bleu pur et sable jaune, d'un chromatisme vif aussi primaire qu'un dessin d'enfant. » Eric-Emmanuel Schmitt , "La rêveuse d'Ostende", (Paris, Albin Michel, 2007).

Sem comentários: